L'encens

Trésor d'Oman

Depuis sa découverte, l'encens est lié au besoin humain d'avoir un lien solennel avec leurs dieux. Il est incroyable d'imaginer qu'il y a longtemps, c'était l'un des biens les plus précieux du monde antique.

L'encens est l'un des parfums les plus colorés de l'histoire des aromatiques. Son bouquet pin-citron frais et fruité, avec des nuances délicatement sucrées et boisées, ralentit et approfondit la respiration. Il est utilisé depuis l'Antiquité pour éveiller une conscience supérieure et renforcer la spiritualité, la méditation et la prière. Il est brûlé quotidiennement à Oman pour accueillir des invités, parfumer des vêtements et des espaces de maison, entre autres utilisations.

À l’extrême sud du sultanat d’Oman, le Boswellia sacra sécrète le meilleur des encens, une résine dont le commerce remonte à l’Antiquité… . De nombreux experts s'accordent pour dire que le meilleur type d'encens est produit par les espèces originaires ddu Sultanat d'Oman.

Qu'est-ce que l’encens ?

 Avec l’évolution du langage, ce terme est désormais imprécis. Il désigne toute composition pouvant être brûlée afin de parfumer un lieu religieux ou une maison, des vêtements ou des parties du corps.

Ce mot recouvre des nombreux produits et variés :

résines d’origines végétales (encens oliban, myrrhe, etc.),
bois odorants (agalloche, santal, etc.)

Malgré les multiples interprétations concernant l'origine du terme encens, l'étymologie la plus probable et couramment acceptée est elle de « incendere », terme latin signifiant « brûler » ou « consumer » .
(1) Outre cette dénomination, on retrouve le mot Frankincense , mot anglais  dérivé de l'ancien français (encens de haute qualité) (« franc », « vrai encens »), pour le distinguer des nombreux résines parfumées prétendues comme de l’encens et Oliban, de l’arabe al-lubán (« le lait ») ou, peut-être, du latin « oleum libani », comme il a été aussi suggéré à partir du vieux nom grec libanotos.

Pour résumer le mot encens signifie généralement un mélange de subtances odorantes natuelles ou non alors que frankincense ou oliban désigne l'encens véritable et naturel qui est une résine aromatique issue d'arbres de la famille des Burseraceae.

Espéces

Les Burseraceae sont une famille d'arbres ou d'arbustes  (645 espèces) caractérisée par l'écorce aromatique qui s'écaille ou s'écaillée et par la résine présente dans les tissus végétaux. La résine de nombreuses espèces de cette famille est utilisée comme encens.
Il existe deux variétés importantes dans la famille des Burseraceae : le Boswellia (sa résine est appelée Frankincense) et le Commiphora (sa résine est la myrrhe)

Géographie

La famille des Burseraceae se développe dans les régions tropicales de tous les continents, mais la variété du  Boswellia est limité à l'Afrique et à l'Asie.

Le Dohfar, région bénie

Le Dhofar bénéficie d’un climat exceptionnel. La mer, toute proche. Un haut plateau semi-désertique qui contemple le littoral sur le fil d’une abrupte barrière rocheuse.

Sur ce plateau calcaire, un climat aride, ponctuée par les ondées des moussons qui arrosent périodiquement la frange côtière. C’est sur ce haut plateau que prospère l’arbre à encens.

Dhofar, situé dans la partie sud d’Oman, est fier de abriter la résine d’encens de la meilleure qualité au monde, connue sous le nom de Royal Hojari. Ceci est dû au fait que la position géographique parfaite de Dhofar produit des conditions météorologiques exceptionnelles. Le principal facteur qui détermine la qualité de la résine est l'emplacement des arbres à encens. Les régions côtières du Dhofar reçoivent trop de pluie pendant les mois de juillet et août, ce qui affecte la qualité de la résine, ainsi que l'humidité croissante et les impuretés.

La chaîne de montagnes du Dhofari divise le Dhofar en deux domaines principaux: la plaine côtière qui reçoit chaque année des pluies de mousson (ou khareef) et le plateau, une zone plus sèche qui produit le meilleur en encens.

Plateau et Désert

Arbres à plusieurs tiges et plus courts que ceux de la plaine côtière. Les arbres sont dans des conditions extrêmement sèches.

Meilleur

L'encens frais,  Hojari, produit par les arbres éloignés des zones côtières a une couleur verdâtre mais il devient jaunâtre avec l'âge.

Bon

Les Dhofaris l'appellent le "number two"

 

Plaine côtière

Arbre à une tige pouvant atteindre 6 m de hauteur dans les zones bien approvisionnées en eau

Frais

La résine produite par les arbres près de la zone côtière est brun clair lorsqu'elle est fraîche et brun foncé lorsqu'elle est plus âgée. Avec des impuretés mais toujours bon

Vieux

Avec des impuretés

Production et qualité

Plaine côtière

Qualité inférieure qui est produite dans la plaine côtière dans le dhofar

Désert

La deuxième meilleure niveau de qualité produite à partir d'arbres trouvés dans la partie désertique derrière la montagne

Hojari, première qualité

Hojari est le meilleure niveau de qualité produite à partir de parties sèches de l’est du Dhofar

Troisième qualité

Troisième niveau de meilleure qualité produite à partir d'arbres trouvés dans les wadis de l'ouest du Dhofar

  • Plaine côtière

    Qualité inférieure qui est produite dans la plaine côtière dans le dhofar

  • Désert

    La deuxième meilleure niveau de qualité produite à partir d'arbres trouvés dans la partie désertique derrière la montagne

  • Hojari, première qualité

    Hojari est le meilleure niveau de qualité produite à partir de parties sèches de l’est du Dhofar

  • Troisième qualité

    Troisième niveau de meilleure qualité produite à partir d'arbres trouvés dans les wadis de l'ouest du Dhofar

Les espèces végétales ont une certaine caractéristique. Ils sont fortement dépendants du climat, de la disponibilité de l'eau, de la qualité de la lumière solaire, de la température et du sol. Ainsi, le Boswellia sacra à Oman peut varier de nombreuses manières.

La crête de la chaine de montagne est un élément naturel très important. Les pluies des vents de la plaine côtière s'estompent au franchissant de la crête.

Le taux d’humidité diminuent fortement laissant un sol semi désertique à désertique, favorisant ainsi la production d'encens de haute qualité.

Le célèbre encens Hojari est produit dans une zone située à 25 km de l’arrière-pays de Jabal Samhan comprise entre 1000 et 1500m d'altitude. (entre les points B et C)

Au delà de cette zone de 500 à 1000m d'altitude, la densité de Boswellia sacra commence à diminuer vers l’intérieur du désert (entre les points C et D).

Les pluies sont occasionnelles. Les résines obtenues des arbres ne sont donc pas endommagées par les pluies. Cependant une trop grande sécheresse pourrait tuer les arbres car leurs racines ne pourraient pas recevoir les nutriments nécessaires.

La récolte

Le Boswellia sacra

C'est un arbriseau à feuilles caduques de 2 à 8 mètres de haut.  Certains arbres n'ont pas de feuilles.

Cela dépend du taux de pluviométrie de la région ou ils poussent plus il reçoit de l'eau plus il a de feuilles.

Incisions

La résine est récoltée en faisant une incision peu profonde dans les branches ou le tronc de l'arbre et en enlevant un peu d'écorce. La sève laiteuse s'écoule aussitôt, et se coagule au contact de l'air . On la ramasse ensuite à la main.

Outil de coupe

Le  manqaf est un couteau de fer unique utilisé par les récolteurs de l'encens Dhofari pour taper ou peler l'écorce.

Résine

Dès qu'une incision est faite, la sève commence  à perler aussitôt en fine gouttelettes.. La taille optimale du taraudage ne doit pas dépasser 12 cm².

Graine de résine

Incision faite depuis plus de 8 jours, la résine séche au soleil.

Bédouin

Bédouins Jabali, qui extraient depuis des siècles la résine des boswellia sacra. "Jabali" désigne les Bédouins qui habitent les montagnes du Dhofar au sud d'Oman

  • Incisions

    La résine est récoltée en faisant une incision peu profonde dans les branches ou le tronc de l'arbre et en enlevant un peu d'écorce. La sève laiteuse s'écoule aussitôt, et se coagule au contact de l'air . On la ramasse ensuite à la main.

  • Outil de coupe

    Le  manqaf est un couteau de fer unique utilisé par les récolteurs de l'encens Dhofari pour taper ou peler l'écorce.

  • Résine

    Dès qu'une incision est faite, la sève commence  à perler aussitôt en fine gouttelettes.. La taille optimale du taraudage ne doit pas dépasser 12 cm².

  • Graine de résine

    Incision faite depuis plus de 8 jours, la résine séche au soleil.

  • Bédouin

    Bédouins Jabali, qui extraient depuis des siècles la résine des boswellia sacra. "Jabali" désigne les Bédouins qui habitent les montagnes du Dhofar au sud d'Oman

Selon des études, des incisions sont faites sur les côtés Est et Ouest de l'arbre pour permettre une exposition suffisante au soleil pour un séchage rapide de la résine.

 

A Oman, l’encens est vendu sur les marchés sous forme de morceaux de résine solidifiée, dont la taille varie habituellement de un à cinq centimètres.

La résine en grain est vendue en vrac et au poids. Chaque résine a différentes formes, mais l’aspect le plus courant est semblable à une goutte ou une déchirure.

Dans les souks de Salalah et de Mascate, les échoppes d'encens et de parfums se côtoient. L'encens est empaqueté par paquet de 500g ou 1kg.